fr

Deutschland

Italia

España

United Kingdom

United States

中国

Lietuva

7 raisons pour lesquelles vous devriez acquérir un monoculaire thermique portable

Un monoculaire thermique offre plusieurs avantages, quelques-uns de ceux auxquels vous n’auriez pas pensé au départ.

Après avoir utilisé un monoculaire thermique pendant plus de deux ans, j’aimerais partager quelques-unes des utilisations que je fais de cette technologie récente sur le terrain et au-delà, et quelques-unes auxquelles vous pourriez ne pas avoir pensé avant.

CHASSE

En tant que chasseur de cerf, de sanglier, de coyote et de dindon, je suis constamment à la recherche de moyens pour rester en tête de la course. Il ne m’a pas fallu longtemps pour apprécier les bénéfices offerts par un appareil à imagerie thermique.

L’un des premiers bénéfices de l’imagerie thermique est la capacité à entrer et sortir des bois sans effrayer le cerf. Quand je pénètre dans les bois, je balaie l’horizon avec mon monoculaire. Quand je m’approche de mon mirador, si je vois un cerf sur le dépôt de maïs, je m’arrête simplement et m’appuie contre un arbre ou m’assois sur le sol jusqu’à ce qu’il s’en aille. Sans cette capacité à voir dans le noir, je n’aurais pas la moindre idée de la présence d’un cerf dans les parages et monterais dans mon mirador en entendant les brames du cerf qui détale.



Ça ne m’arrivera plus, désormais.

De la même manière, lorsque le soleil se couche, je scrute l’horizon avant de quitter le mirador. J’ai connu plus qu’assez de nuits où j’étais assis dans l’obscurité pendant 10 ou 15 minutes avant qu’un cerf ne quitte mon secteur. Mais maintenant, grâce au monoculaire thermique qui me donne de la vision là où, auparavant, elle me manquait, les cerfs ignorent ma position, tout simplement car je les sens tout proche, dorénavant, et je ne fais plus aucun bruit.

Pister le cerf plus efficacement

Le monoculaire thermique se révèle également très pratique pour suivre ou pister un cerf. Si vous avez déjà tiré un cerf avec succès dans le noir, vous savez que le suivre représente parfois un défi. Si vous avez fait un bon tir, alors le monoculaire thermique vous fera probablement gagner du temps. Oui, vous devrez vous lancer dans la recherche au sang comme vous l’auriez fait en temps normal, mais vous utiliserez votre monoculaire thermique pour scruter dans la direction dans laquelle le cerf est parti. Vous serez surpris de voir combien votre suivi devient plus efficace. Certains de mes amis m’appellent pour venir les aider à suivre un cerf simplement parce qu’ils savent que je possède un monoculaire thermique.

Localiser plus facilement les dindons sur leur perchoir

La chasse au dindon est également l’une de mes activités préférées. Il n’y a rien de mieux que de regarder un gros dindon se pavaner… et rien de plus déprimant que de ne pas être capable de localiser le moindre oiseau. Si vous connaissez approximativement le secteur dans lequel les dindons sont perchés, un monoculaire thermique vous donnera également un coup de pouce dans un tel scénario. Aujourd’hui, j’emmène toujours le monoculaire thermique avec moi quand nous nous enfonçons dans la forêt obscure. Je scrute la cime des arbres pour voir si des dindons sont perchés. Je dois l’admettre, les dindons sont un petit peu plus difficiles à localiser car leur tête est généralement la seule partie de leur corps qui émet une signature thermique nette et au printemps, les arbres leur fournissent plus de camouflage. Cependant, le monoculaire thermique offre (malgré cela) l’opportunité de les repérer.

L’imagerie thermique m’offre encore une fois un avantage, et comme vous pouvez l’imaginer, nous le prenons et l’utilisons autant que possible. Localiser les oiseaux représente la moitié de la bataille, et un monoculaire thermique vous aide justement à les localiser plus facilement.

Notre premier usage — scanner à la recherche de sangliers et de coyotes

Les choses les plus évidentes (time thing?) pour lesquelles nous utilisons le monoculaire thermique sont la recherche et la localisation de coyotes et de sangliers la nuit. Nous plaçons nos fusils sur un trépied et nous servons du monoculaire pour scanner et localiser. Dès que nous localisons le gibier, nous nous servons de nos fusils. Si vous n’avez pas de monoculaire pour scanner, vous réaliserez rapidement qu’ils épargnent grandement votre dos car vous n’avez pas à être constamment penché sur votre fusil en faisant des cercles pour scanner. En outre, il est plus sûr de scanner avec le monoculaire. En tournant en rond avec nos fusils pointés dans toutes les directions, nous nous retrouvons inévitablement proche des autres chasseurs et ce n’est pas une bonne chose. Puisque le monoculaire n’est évidemment pas attaché au fusil, c’est le moyen le plus sûr pour détecter le gibier.

Localiser facilement des lapins

Pour vous les chasseurs de lapins, je sais que tout dépend des chiens, mais si vous souhaitez voir facilement les lapins cachés au bord d’un carré de ronces, il n’y a pas de meilleur moyen que d’utiliser un monoculaire thermique. Nous voyons constamment des lapins au bord d’un buisson, dans la paille, et le long des champs lors de chasses au sanglier et au coyote. Vous souhaitez que vos chiens se dirigent dans la bonne direction? … essayez avec un monoculaire thermique.

SURVEILLANCE

Il n’y a plus lieu de jouer à cache-cache quand on parle de technologie thermique. Si un groupe de voitures est garé autour de votre maison, je peux facilement dire lesquelles de ces voitures sont là depuis le plus longtemps (elles sont plus froides) et lesquelles viennent d’arriver (elles sont plus chaudes). Et si des individus non désirables rôdaient dans l’obscurité, ils seraient facilement détectés avec un monoculaire thermique.

Les seules configurations dans lesquelles ceci n’est pas efficace à 100% sont les scénarios où il y a des fenêtres. La détection thermique ne marche pas à travers le verre, car il reflète l’imagerie thermique. Hormis cela, c’est stupéfiant à utiliser pour voir la nuit et obtenir les informations de reconnaissance dont vous avez besoin.



BÂTIMENT ET INSPECTION MÉCANIQUE

L’un de mes amis est inspecteur en bâtiment. Parfois il cherche des zones d’où la chaleur ou le froid peuvent s’échapper d’une maison. Imaginez un système CVC (chauffage, ventilation, climatisation) qui n’a pas été correctement installé ou un tuyau qui fuit. Un monoculaire thermique est un outil parfait pour le détecter. Il peut facilement détecter les zones les plus chaudes ou les plus froides d’une machine qui pourrait “chauffer”. Partout où la température a son importance, un monoculaire thermique est potentiellement utile.

MAIS QUEL MONOCULAIRE THERMIQUE?

Se demander quel appareil vous devriez utiliser est une question courante. Après tout, ces appareils ne sont pas bon marché au point de prendre cette décision à la légère. Puisque l’objectif de ce blog est de fournir un aperçu sur les façons d’utiliser un monoculaire thermique, je ne vais pas comparer tous les modèles ici, mais je vais simplement vous dire que je suis un fan du Pulsar Helion 2 XP50 et c’est ce que nous utilisons dans toutes nos parties de chasse.

Cet article fut à l’origine publié sur le site internet de Clint Patterson, membre du Staff Pro, et sur WeHuntSC.com.