fr

Deutschland

Italia

España

United Kingdom

United States

中国

Lietuva

DIGEX C50. UNE LUNETTE DE VISÉE, DE JOUR COMME DE NUIT

Le Digex C50 est la première lunette de visée Pulsar dotée d’un capteur couleur. Les capteurs couleur ne sont pas une nouveauté et le nombre de lunettes qui en sont équipées augmente. On trouve aujourd’hui au moins cinq modèles sur le marché, sans compter leurs déclinaisons, affichant une image couleur durant le jour.

L’innovation apportée par le Digex C50 est qu’il affiche des images en couleur de l’aube au crépuscule.

La nouvelle lunette de visée n’échappera pas à la comparaison avec les modèles Digex précédents, le N450 et le N455. Les appareils se ressemblent de par leur apparence et de par leur nom, mais diffèrent de par leurs caractéristiques et leurs modes d’utilisation.

Le capteur couleur du Digex C50 offre une résolution de 1928×1088 pixels, contre 1280×720 pixels pour le capteur noir et blanc du Digex N455. L’écran des deux appareils est identique – technologie AMOLED avec une résolution efficace de 1024×768 pixels.

Les valeurs de grossissement des lunettes sont très proches l’une de l’autre : 3,5x–14x pour le Digex C50, 4x–16x pour le Digex N455. Le Digex C50 dispose d’un meilleur zoom numérique grâce à la résolution plus élevée de son capteur. Le zoom joue un rôle dans la détermination des paramètres de l’animal et se révèle important lorsque vous devez tirer à une grande distance.

La pénombre en couleur

De jour, le Digex C50 affiche des images aux couleurs plus vraies que nature par un temps clair ou nuageux jusqu’au coucher du soleil. Sur des parties de chasse en plaine ou en forêt, mais pas pour les battues, le Digex C50 remplace à la perfection une optique de jour. La plage de grossissement de la lunette de visée et le bon niveau de détail sur le zoom résolvent le problème d’identification de la cible et permettent de tirer à des distances au-dessus de la moyenne, de plusieurs centaines de mètres. Il est utile de mentionner que le Digex C50 peut passer au mode noir et blanc durant le jour, mais il m’est difficile de trouver une justification à un tel besoin. Dans le mode jour, la lunette de visée fonctionne jusqu’au coucher du soleil.

Après le coucher du soleil, l’éclairage baisse de minute en minute, il faut donc faire passer la lunette à un mode de transmission de la lumière plus élevée. Pour ce faire, la bague sur l’objectif passe de la position Jour à la position Nuit. L’image visible devient remarquablement plus lumineuse et plus nette, conservant la couleur jusqu’à l’obscurité totale. Dans une zone au climat tempéré, vous pouvez ainsi prolonger la part de jour de votre chasse de 45-60 minutes. Avouez que c’est un bon résultat. La possibilité de voir en couleurs alors qu’il est difficile de discerner quoi que ce soit à l’œil nu est impressionnante.

Avant de découvrir le Digex C50, je voyais la couleur de l’image au crépuscule plutôt d’un point de vue esthétique. La nuit et à la tombée de la nuit, les appareils nocturnes existants produisent une image monochrome perçue comme une norme invariable. Le Digex C50 prouve qu’une image en couleurs donne bien plus d’informations qu’une image monochrome. Il est bien plus facile de détecter un cerf rouge ou un renard rouge devant un fond d’herbes, de buissons, d’arbres et même la profondeur de la forêt en utilisant les différences de couleur entre l’objet et l’arrière-plan, plutôt que de chercher leurs contours et leurs ombres dans une image monochrome.

À la tombée de la nuit, la lunette de visée doit passer sur le mode Nuit. Cette fois sans toucher à l’objectif, mais en appuyant sur le bouton ON. Le capteur commence à enregistrer le rayonnement dans le domaine infrarouge, la sensibilité de la lunette de visée augmente brusquement, l’image devient noire et blanche.

Revenons à la comparaison du Digex C50 avec le Digex N455. On penserait que l’efficacité du capteur couleur de nuit est plus faible que celle du capteur monochrome. Avant le Digex C50, cette hypothèse se confirmait en pratique. Les appareils avec capteur couleur faisaient bonne impression sur le comptoir d’un armurier, mais décevaient l’acquéreur lors de leur toute première nuit de chasse.

En termes de sensibilité nocturne, le Digex C50 n’est pas inférieur au désormais précédent leader, le Digex N455, et le surpasse en qualité d’image globale. La résolution du capteur n’est pas la seule raison à cela, les algorithmes de traitement d’image dans différentes conditions de luminosité jouent également un rôle, y compris lors d’une opération avec des illuminateurs infrarouges.

Des illuminateurs Digex-XS 3 fois plus puissants

La nuit, et particulièrement quand il n’y a pas de lune pour vous éclairer, vous aurez besoin d’un illuminateur infrarouge pour chasser dans un décor en mouvement. En tant qu’accessoires, le nouveau Digex embarque les nouveaux illuminateurs IR LED Digex-X850S (850 nm) et X940S (940 nm) de Pulsar. Par rapport aux précédents modèles, ces illuminateurs se distinguent par un pouvoir optique presque trois fois plus élevé. La puissance est réglable sur une échelle de 1 à 10, de 80 à 800 mW pour le Pulsar Digex-X850S et de 70 à 700 mW pour le Pulsar Digex-X940S. L’illuminateur est monté sur le corps de la lunette de visée au moyen d’un collier à clip. Ceci est complété par une batterie APS2 d’une capacité de 2 Ah, ainsi qu’un cache adaptateur pour l’installation d’une batterie supplémentaire APS3 (3,2 Ah).

L’utilisation d’illuminateurs IR avec une lunette de visée nocturne est une possibilité additionnelle. La lumière réfléchie sur l’herbe vue depuis le sol ou les branches, si le chasseur est assis dans un abri, peut faire baisser la qualité de l’image. Le problème est résolu par les illuminateurs focalisables, leur flux lumineux étant alors réduit à un fin rayon. Cependant, cette solution a un inconvénient : l’éclairage est réduit à une petite zone, ce qui laisse la majorité du champ de vision dans le noir.

Le système optique des illuminateurs IR Digex est conçu de sorte que la scène d’observation entière est éclairée. Le Digex C50 fonctionne bien dans des situations quand l’éclairage va des objets proches au bord du champ de vision. La lunette réduit son niveau d’éclairage et affiche en même temps clairement les objets “utiles” à distance. Conclusion, le chasseur peut voir le champ de vision complet de la lunette de visée.

Ergonomie. Fonctionnalité

En termes de fonctions logicielles, de commandes et d’ergonomie, le Digex C50 est similaire à son prédécesseur. La liste des fonctions disponibles sur les optiques de nuit Pulsar a été décrite en détail depuis longtemps. Permettez-nous de nous attarder sur quelques points.

Le Digex C50 fonctionne à l’aide de deux batteries rechargeables, l’une interne d’une capacité de 4,9 Ah, l’autre amovible d’une capacité de 2 Ah ou 3,2 Ah (cette dernière est disponible en tant qu’accessoire). L’alimentation est approchée de la même manière dans le Digex N455. Il y a une différence – la capacité de la batterie interne dans le Digex C50 est 1,5 fois supérieure. Une charge complète des batteries assure 8 à 10 heures d’opération. La lunette de visée peut également fonctionner depuis une batterie externe qui, connectée via USB-C, n’alimentera pas seulement la lunette, mais rechargera en outre les batteries internes.

L’image de la lunette de visée peut être enregistrée ou photographiée sur l’enregistreur intégré. La fonction “picture-in-picture” affiche une fenêtre de visée de haute précision sur l’écran, dans laquelle le chasseur peut voir l’image agrandie de la cible et un réticule. Résultat, le chasseur peut voir simultanément une image détaillée dans la zone de visée et le champ de vision complet. Les réglages de zérotage sont sauvegardés dans les profils de tir. Chacun des cinq profils peut contenir jusqu’à 10 points de zérotage. La lunette de visée est compatible avec la télécommande Bluetooth Pulsar BT, qui se place sur l’arme à une position confortable pour le chasseur et duplique les boutons de contrôle et l’encodeur.

Digex et les smartphones

Le Wi-Fi intégré connecte le Digex C50 aux smartphones via l’application mobile Stream Vision 2, la nouvelle application mobile de la compagnie Yukon, qui permet la mise à jour sans fil du logiciel, le transfert de l’image à l’écran du smartphone, le contrôle à distance de la lunette de visée. Après l’enregistrement dans l’application, vous obtenez l’accès à l’espace de stockage cloud de Pulsar pour télécharger des photos et vidéos obtenues depuis votre lunette de visée.

En conclusion

Le Digex С50 se déclare être la lunette de visée N°1 dans la catégorie des lunettes de visée numérique. De nombreuses autres lunettes de visée numérique couleur sont sur le marché, mais il est difficile d’en trouver une autre avec autant de fonctions pour le jour et pour la nuit. Enregistrement vidéo intégré, réticules modifiables et profils de tir, fonction “picture-in-picture”, résolution pour une identification fiable de la cible, images en couleurs dans l’obscurité totale... le Digex C50 vous donne une nouvelle expérience de la chasse de jour, mais reste en même temps une optique nocturne aux hautes performances. Il est très pratique de ne pas avoir à retirer la lunette de l’arme lorsque la nuit tombe.