fr

Deutschland

Italia

España

United Kingdom

United States

中国

Lietuva

TEST DE CHASSE EN SUÈDE

 
Depuis 2019, l’utilisation de lunettes thermiques et de vision nocturne est autorisée pour la chasse au sanglier en Suède.
Certaines optiques "voient" le rayonnement thermique, d’autres convertissent la lumière invisible infrarouge en une image visible. Nous avons testé sept optiques thermiques.

FAITS
Depuis le 15 mai 2019 la loi suédoise autorise aux chasseurs l’utilisation de la vision thermique, un intensificateur d’image. On utilise un imageur thermique pour convertir l’image ou un éclairage variable monté sur une arme pour la chasse au sanglier. Les optiques thermiques peuvent être utilisées sur une zone d’agrainage ou sur un terrain dégagé. Vous ne pouvez pas vous servir de la vision nocturne ou thermique pour chasser un autre gibier. Elles peuvent être utilisées pour la recherche de gibier blessé.

Cette nouvelle loi différencie les optiques thermiques des appareils à vision nocturne. Les optiques thermiques sont autorisées seulement sur des terrains dégagés comme les champs ou les zones d’agrainage pour les sangliers. La raison de cette restriction est que l’on considère que cette technique donne les pires estimations du terrain environnant, par exemple au milieu d’une végétation qui peut affecter le mouvement de la balle et empêcher de voir où se trouve le piège à balles. Ceci se justifie d’autant plus avec l’accroissement de la distance. Il y a également une nette différence selon l’optique utilisée. Les meilleurs modèles offrent une bonne vision du paysage et vous donnent une bonne estimation de la position du piège à balles.

Faible profondeur de champ
Dans de bonnes conditions les optiques thermiques peuvent révéler des petites branches mais cette capacité diminue avec l’augmentation de la distance. Le chasseur peut ajuster la mise au point sur les objets et ceci peut aider à faire disparaître les branches. L’autre technique, les capteurs infrarouges, fonctionne avec la lumière infrarouge d’une source de lumière et peut s’utiliser en accord avec la loi dans plus de situations de chasse. Ils donnent finalement une image plus détaillée des environs proches du chasseur. D’un autre côté ces optiques ne vous offrent pas une vue d’ensemble des environs comme le font les lunettes de visée thermiques. Vous verrez seulement ce que la source de lumière peut illustrer. Parfois la source de lumière se reflète sur les feuilles, les arbres qui l’entourent, ce qui rendra une intense luminosité dans votre optique. Et lorsque l’objet est si éloigné que la source lumineuse n’est pas assez puissante, l’image sera floue et de faible luminosité. Il y a des avantages et des inconvénients dans les techniques usuelles de vision nocturne.

Où est-ce que vous chassez ?
Le choix de vision nocturne dépend d’où et comment vous chassez. Si vous chassez la nuit sur un terrain accidenté, la loi suédoise exige que vous utilisiez une lunette à vision nocturne équipée d’un tube intensificateur d’image ou d’une optique à vision nocturne numérique avec capteur infrarouge. Cela veut dire que vous pouvez choisir parmi les optiques à vision nocturne numérique les moins chères, puisqu’elles coûtent bien moins cher que les optiques thermiques. Ceci dit, les optiques thermiques sont aujourd’hui abordables à des prix époustouflants.

Une meilleure recherche du gibier blessé.
Si vous souhaitez rapidement inspecter des zones plus grandes l’imagerie thermique est quasiment imbattable. Elle révèlera également la présence d’autres animaux sauvages à proximité de celui que vous vous apprêtez à tirer. Les bons capteurs thermiques révèleront tout, du sanglier à la souris. Ils peuvent même vous aider à détecter du sang et des signatures thermiques.


SVENSK JAKT A TESTÉ

Nous n’avons pas chassé avec les optiques durant le test. Cependant, elles ont été testées de nuit dans l’enclos de chasse Öster Malmas, où nous avons pu tranquillement les comparer l’une par rapport à l’autre, voir leurs performances sur le terrain et comment les utiliser dans des scénarios de chasse.
La qualité de l’image donne le plus grand nombre de points dans ce test. Plus l’optique affiche de détails, plus elle gagne de points.

Beaucoup d’optiques thermiques offrent un éventail de fonctions et de compétences. Toutes les fonctions ne sont pas nécessaires pour la chasse et seulement quelques-unes d’entre elles leur ont permis de gagner des points.
Si nous avions dû écrire à propos de toutes les fonctions, le test aurait été trop long pour ce papier.


Voici comment le test s’est déroulé.

Format
La longueur, le poids, le montage, le grossissement, le champ de vision, le dégagement oculaire etc. ne donnent pas de points.

Capteur et écran
Il existe une multitude d’informations sur la capacité des optiques à délivrer une image de qualité. Nous n’avons pas pu les vérifier aisément, nous nous en sommes donc tenus aux faits. Nous donnons la taille du capteur thermique en pixels. Si les données sur le pas de pixel en microns existent, nous les indiquons également. Cette mesure indique combien il est possible de zoomer sur l’image sans qu’elle commence à pixeliser. Plus elle est basse, mieux c’est. La capacité du capteur à lire les signatures thermiques est graduée en millikelvins. Si des données existent à propos de cela, nous les indiquons. Là encore, plus la grandeur en millikelvin est basse, mieux ce sera. La sous-fréquence est affichée en hertz. Plus la valeur en hertz est élevée, plus l’image perçue par l’observateur sera nette. Nous indiquons le nombre de pixels de l’écran et le type d’écran de l’optique.

Batterie
L’utilisation de l’optique consomme de l’énergie et il est difficile de la tester avec précision. La solution choisie pour la batterie peut différer selon les marques. Certaines optiques utilisent une batterie interne qui offrira une plus grande autonomie. Certaines optiques utilisent une batterie interchangeable avec plus ou moins de réussite. Nous indiquons le type de batterie utilisé mais nous ne donnons pas de points pour leur éventuelle performance. C’est à l’utilisateur de décider de quelle autonomie il a besoin pour son type de chasse. Par temps froid vous devrez prévoir une durée de vie de votre batterie plus courte, et son autonomie réduira également si vous utilisez fréquemment le menu avec une haute luminosité.

Image

C’est le cœur du test. Les optiques ont été comparées les unes avec les autres dans des conditions météo favorables au sein d’un enclos de chasse, à travers de vastes étendues où il y a beaucoup de gibier. Les lunettes avec une haute résolution et de bonnes performances ont affiché de bons résultats au test. Mais nous avons valorisé l’image sans regarder ce que nous aurions dû voir. Une partie importante du test était d’observer les sangliers à 40 ou 60 mètres. L’expérience de la vue d’ensemble et des détails a été évaluée en faisant varier le niveau de grossissement. Si nous avons expérimenté une image précise et nuancée et que tous les détails étaient facilement perceptibles, alors le score le plus élevé pour l’image a été de 15 points. La capacité à repérer des animaux et du gibier partiellement caché entre 300 et 400 mètres a donné au mieux 5 points. Repérer des détails à cette distance n’a pas été possible avec toutes les optiques, mais les optiques qui ont pu délivrer une image montrant une silhouette que l’on a pu identifier comme un gibier spécifique ont obtenu au mieux 3 points puis ont chuté dans le classement. L’identification d’espèces a été réalisée grâce aux comportements et aux mouvements. La possibilité d’identifier le sol et le piège à balles a été récompensée au mieux de 5 points. Pour identifier la végétation devant le gibier il a fallu avoir recours au zoom à différentes distances. Les optiques ont rendu des brindilles et des branches de manière claire mais différente, et ont bien résolu le problème chacune à leur manière. La richesse des détails peut donner un maximum de 3 points. Une image qui n’a jamais de ralentissements peut donner un maximum de 5 points. Par ailleurs, des déductions ont été observées en fonction des évolutions et des contraintes de la législation. Si l’image ne saccade pas lors du balayage d’une zone : 3 points. Si l’optique a fonctionné de manière silencieuse, elle obtient 2 points.
Nombre maximum de points pour l’image : 41

Contrôles
Si l’optique est opérationnelle en un maximum de quatre secondes dès le premier appui sur un bouton, elle obtient 5 points. Après cela, chaque période de quatre secondes coûte un point. Les optiques sont conçues avec des boutons, des menus et des molettes. Nous comptions au départ prendre en compte pour le classement la facilité de leur prise en main, mais nous nous sommes résignés. Toutes sont relativement faciles à prendre en main une fois que vous avez appris les différentes étapes, mais il vaut toutefois mieux lire le manuel. Cela vous fera gagner du temps. Vous serez plus confiant dans le réglage de la mise au point et la modification du zoom ou de la luminosité. Vous devrez probablement parfois tâtonner pour obtenir le bon contraste et la bonne sensibilité. Le bien-nommé mode picture-in-picture (PiP) donne une image plus petite mais agrandie de l’objectif et des lignes du réticule au-dessus de l’image standard de la cible. Ce mode pourra au début vous paraître inhabituel, mais il vous offre l’avantage de pouvoir ajuster avec précision la petite image agrandie en gardant une vue d’ensemble et la possibilité d’apercevoir les animaux autour de votre cible dans l’image principale. Le mode PiP donne 3 points. La possibilité de choisir un menu pour opérer dans différents environnements tels les forêts, les falaises ou les champs donne 1 point. La possibilité de choisir entre au moins 4 réticules différents donne 1 point, celle de pouvoir choisir au moins deux échelles de couleurs différentes 1 point également. S’il y a au moins cinq échelles de couleurs différentes disponibles, l’optique gagne 5 points.
Nombre maximum de points pour les commandes : 12

Étalonnage
Il est généralement facile d’étalonner les optiques. Allez dans le menu adéquat et réglez la position de tir. Pour certains utilisateurs, il est intéressant de pouvoir sauvegarder plusieurs étalonnages différents en fonction de l’arme, des munitions ou des distances. Chaque étalonnage pouvant être enregistré donne 1 point, jusqu’à 4 points. Certaines optiques peuvent exécuter des programmes balistiques qui corrigent la trajectoire de la balle (possible via une application). Cela n’a pas forcément une grande valeur dans la vision nocturne, mais permet de gagner 1 point.
Nombre maximum de points pour l’étalonnage : 5 points

Télémètre
La distance est importante, mais difficile à estimer en vision nocturne. Si la lunette comporte un télémètre laser, elle engrange 5 points. Une simple fonction de mesure basée sur la taille du gibier donne 2 points.
Nombre maximum de points pour le télémètre : 5 points

Film et photo
La possibilité de photographier ou de filmer peut être intéressante et peut dans certains cas faciliter une éventuelle recherche. La fonction photo donne 1 point. La fonction vidéo donne 2 points. Nous n’avons pas mis de valeur pour la qualité des photos ou des films, alors si c’est important pour vous, nous vous conseillons de vérifier les détails du fabricant à propos des résolutions. Si l’optique a la capacité de filmer automatiquement et d’enregistrer un film, nous lui donnons 2 points supplémentaires. Si cette fonction est facile à activer manuellement, 1 point.
Nombre maximum de points pour la vidéo et la photo : 5 points

Total de points maximum : 68

 
Modèle Pulsar Thermion XQ38
Pulsar Trail 2 LRF XP50 
Dimensions Longueur 39,5 centimètres. Poids batterie incluse 860 grammes. Diamètre du tube 30 millimètres. Grossissement 2.5 - 10×. Champ de vision au grossissement minimal 9,8 degrés. Dégagement oculaire 50 millimètres. Peut supporter une énergie de recul de 6000 joules. Longueur 34.7 centimètres. Poids pack batterie inclus 880 grammes. Fourni avec un système de fixation pour rails Picatinny et Weaver. Grossissement 2 - 16 × (zoom optique 2× et zoom numérique jusqu’à 8×). Champ de vision au grossissement maximum 12,4 degrés. Dégagement oculaire 50 millimètres. Peut supporter une énergie de recul de 6000 joules.
Capteur et écran La taille du capteur est de 384×288. Sensibilité ≤ 50 millikelvin. Taux de rafraîchissement 50 hertz. Écran AMOLED 1024×768. La taille du capteur est 640 × 480. Pas de pixel 12 micromètres au lieu des 17 habituels. Sensibilité ≤ 40 millikelvin. Taux de rafraîchissement 50 hertz. Écran AMOLED 1024 × 768.
Batterie L’optique a des batteries rechargeables. D’une part une batterie interne de 3200 mAh, d’autre part un pack batterie séparé de 2000 mAh qui peut se ranger dans la poche en étant protégé du froid jusqu’à son utilisation. La batterie offre jusqu’à 7 heures d’autonomie. Le pack batterie est facilement remplaçable et peut également être remplacé par un pack batterie d’une capacité de 3200 mAh. Une batterie externe spéciale pouvant délivrer 20 heures d’autonomie peut également être connectée. Pack batterie rechargeable 6400 mAh. Il doit délivrer jusqu’à 8 heures d’autonomie. Le pack batterie est externe et peut être facilement remplacé. Une batterie externe de haute capacité pouvant délivrer entre 21 et 26 heures d’autonomie existe en option. Une batterie externe spéciale peut être branchée pour fournir jusqu’à 20 heures d’autonomie.
Image Un sanglier sauvage à 50 mètres a donné une image nette à un grossissement de 2.5×, dans laquelle il était possible de distinguer les tétines. À des grossissements plus élevés, par exemple un cerf à 128 mètres, l’image est finalement devenue un peu floue, plutôt que pixelisée. Les images sont celles qui ont donné le plus grand nombre de points pour le test. 12 pts. L’optique est efficace pour compter le gibier à 300-400 mètres. L’écran affiche une bonne luminosité, même si celle-ci est un tout petit peu moins bonne que l’image la plus vive du test. 4 pts. Vous pouvez récupérer plus d’informations en augmentant le grossissement autour des 10×, au-delà l’image devient plus floue. 2 pts. L’optique donne une image médiocre du sol et par conséquent du piège à balles. 3 pts. La capacité à discerner la végétation devant le gibier est également plutôt bonne pour une optique thermique, sous réserve que vous jouiez un peu avec la bague de réglage du zoom. 3 pts. L’image connaît des ralentissements lors de la calibration automatique. 4 pts. Il n’y a pas de hachure quand vous balayez une zone du regard. 3 pts. L’optique émet quelques bruits de cliquetis, mais ils restent relativement faibles. 1 pt. Il était facile de voir les tétines d’un sanglier à 50 mètres. Lorsque quelque chose s’est approché à 20 mètres, la structure de la fourrure était nettement visible. Dans certaines conditions (un sanglier dans une forêt à 120-150 mètres juste après la pluie), cette optique a pu donner une silhouette monochrome et légèrement floue du gibier, mais dans l’ensemble l’image était nuancée et précise pour une optique thermique. Il ne fait aucun doute que cette optique a donné la meilleure image. 15 pts. La découverte du gibier à une distance d’environ 400 mètres a été un jeu d’enfants avec plusieurs optiques, mais c’est avec celle-ci que l’on a voyait le plus clairement les animaux. 5 pts. Cette optique a également pu donner des silhouettes très grossières à ces distances. Mais il était possible de récupérer plus d’informations qu’avec n’importe quelle autre lunette en augmentant le grossissement. 3 pts. La possibilité d’obtenir une vue du terrain et par conséquent du piège à balles est relativement bonne. 4 pts. La capacité à percevoir la végétation est bonne pour une vision thermique, mais pas assez pour obtenir 100% de certitude. 3 p. L’image en général connaît des ralentissements seulement pendant la calibration automatique. 4 pts. L’image ne ralentit pas lors du balayage d’une zone. 3 pts. L’optique émet un petit cliquetis, mais faible. 1 pt.
Commandes L’optique est opérationnelle environ 6 secondes après l’appui sur un bouton. 4 pts. Il est assez aisé de régler la mise au point sur le réticule et l’image, mais la molette de mise au point se trouve loin devant et bouge un peu lentement. Il est facile de modifier le grossissement par incréments grâce à un bouton ou de manière fluide avec la bague de réglage. La luminosité et le contraste sont facilement modifiables dans un menu contextuel, la sensibilité dans le menu général. Le mode PIP est disponible. 3 pts. L’optique comporte des réglages pour opérer dans différents environnements, par exemple en forêt ou en environnement rocheux. 1 pt. Calibration automatique ou manuelle. Dix réticules différents. 1 pt. Huit échelles de couleurs. 2 pts. Certaines fonctionnalités incluent un programme de balistique via l’application Stream Vision. L’optique est opérationnelle environ trois secondes après l’appui sur un bouton. 5 pts. La mise au point de la cible et l’image sont judicieusement placées au-dessus de la molette de réglage dioptrique et il y a un bouton au-dessus de l’objectif. Le grossissement peut se faire par incréments grâce à un bouton 2×, 4×, 8×, 16×, ou de manière fluide via le menu dédié. La luminosité et le contraste peuvent également être modifiés dans un menu contextuel, et la sensibilité dans le menu général. Le mode PIP est disponible comme alternative. 3 pts. L’optique intègre des profils pré-réglés pour opérer dans divers environnements. 1 pt. Elle peut être calibrée automatiquement ou manuellement. Dix réticules différents. 1 pt. Sept échelles de couleurs. 2 pts. Certaines fonctionnalités incluent un programme balistique via l’application Stream Vision.
Mise au point Il est possible d’enregistrer cinq profils différents avec dix distances. 4pts. Programme balistique via l’application .1pt. Il est possible d’enregistrer cinq profils différents avec dix distances. 4 pts. Programme balistique via l’application. 1 pt.

Télémètre La lunette comporte une fonction télémètre basée sur la taille du gibier. 2 pts.
Le télémètre laser permet une détection jusqu’à 1000 mètres. 5 pts.
Film et photo La lunette peut prendre des photos ou des films par un simple appui sur un bouton. 4 pts. Utilise une mémoire interne.
L’optique peut prendre des photos et enregistrer des films grâce à un simple appui sur un bouton. 4 pts. Utilise une mémoire interne.
Avis Une optique très résistante dans un format relativement fin. Elle est facile à utiliser et donne une bonne image. C’est la seule optique du test dont les images peuvent être floues plutôt que pixellisées lorsque le grossissement est élevé.
Le gagnant du test ! C’est l’optique avec les performances les plus impressionnantes sous tous les aspects et un design convivial. Si j’avais une demande à formuler, ce serait seulement une meilleure variation dans la forme des boutons, pour rendre encore plus sûr l’appui sur le bon bouton dans l’obscurité.
  Total: 54 pts

Total: 64 pts

Source - SvenskJakt